jeudi 20 décembre 2012

Un deuxième port en eau profonde au Congo

Plusieurs sociétés minières exerçant en République du Congo ont participé le 18 décembre à Pointe-Noire, à une table ronde sur les infrastructures d’exportation des minerais.

Cette réunion, qui a connu la participation de plusieurs autres membres du gouvernement, a porté sur le projet du port minéralier en eau profonde dans le secteur de la pointe indienne.

Les responsables des différents projets miniers ont réfléchi avec le gouvernement sur l’esquisse à entrevoir afin de bâtir un port en eau profonde dédié à l’exportation des ressources minérales et autres ressources naturelles.

Rappelons que ce projet de nouveau port avait été initié en 2010 par la société Mining Project Developement (MPD) Congo pour l’évacuation du fer qu’il exploite à Zanaga dans le département
de la Lékoumou.

Le terminal minéralier devrait pouvoir accueillir des navires de 20 mètres de profondeur. Cette option apparaît réalistesur le plan technique et minimise les impacts négatifs.

Baisse de la croissannce économique du Congo

4,3% de croissance économique nationale relevé en fin d’année contre 5,1% en 2011

Selon les analyses des membres du CNC ce taux est soutenu, bien que l'activité nationale ait connu un net repli de la production pétrolière et une timide reprise de l'activité du secteur forestier ainsi qu'une recrudescence du trafic ferroviaire.

Néanmoins, concernant les industries manufacturières, du bâtiment et des travaux publics, leurs activités ont enregistré une bonne orientation.

Pour ce qui est du port maritime et du secteur des télécommunications, ils ont enregistré une consolidation de leurs performances.

La situation des banques congolaises s'améliore. Il y a Affermissement de la situation financière de la quasi-totalité des banques congolaises. Les fonds propres nets de sept banques sur neuf sont conformes aux dispositions règlementaires.

Les dépôts bancaires ont constitué 89,8% des dépôts à vue. Ils se sont accrus pour s'établir à 1 680,9 milliards. Pour leur part, les crédits bruts à la clientèle ont connu un bond de 33,8% sur la période, se chiffrant à 600,4 milliards. Ces crédits ont bénéficié essentiellement au secteur privé productif , selon le CNC.


 La moyenne nationale en termes d'indice harmonisé des prix de 4,1% supérieure à la norme communautaire.

La situation monétaire du Congo s'est produite dans un contexte particulièrement marqué,par l'accentuation de pressions inflationnistes.

L'indice,harmonisé des prix à la consommation,était ressorti en août 2012 à 6,4%,pour Brazzaville et à 3,6% pour la,bdeuxième ville du pays, Pointe-Noire.

Cela a conduit à une moyenne nationale ressortie à 4,1%, un taux au-dessus de la norme communautaire maximale.
Le principal poste ayant alimenté ces pressions inflationnistes est celui des produits alimentaires.


Les perspectives macroéconomiques du pays, sont favorables. Les pressions inflationnistes s'accentueraient et pourraient situer le niveau d'inflation autour de 3,5% en fin d'année. Il serait alors supérieur à la norme communautaire maximale qui est de 3%
.



C'est Warid qui dispose du meilleur réseau au Congo

Selon le rapport de qualité de l’ARPCE, c’est Warid qui dispose du meilleur réseau

 (Agence Ecofin) - Au cours d’une séance de travail avec les opérateurs téléphonique, l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) a révélé le rapport de son étude effectuée depuis février 2012 sur la qualité des services GSM dans les villes de Brazzaville et de Pointe-Noire représentant 85% de l’ensemble des abonnés.
Il ressort de cet audit que l’opérateur de télécommunication Warid présente la meilleure qualité de service avec une couverture réseau de 95,23% à l’intérieur d’un bâtiment. MTN vient en seconde place avec un taux de couverture de 90,38%, suivi d’Airtel à 88,88% et d’Azur à 87,05%.
À l’intérieur des véhicules, le réseau est couvert par Warid à 99,47%, suivi de MTN à 99,34% ; Azur à 98,60% et Airtel à 98,48%.
Cependant, les donnés changent quand il s’agit de la couverture à l’extérieur. C’est plutôt MTN qui occupe la première place avec 99,87% de taux de couverture, suivi d’Airtel avec 99,77%; Warid vient en troisième position avec 99,70% et Azur clôt le podium avec 99,01%.
Mais en termes de disponibilité du réseau, c’est toujours Warid qui est en tête, suivi d’Azur, MTN et Airtel.

Follow by Email

Membres